4 Partenaires

Pour relever ces défis technologiques le consortium s’appuiera sur l’expérience et les complémentarités du LERM (béton armé) et d’A-corros (ouvrages métalliques) dans le domaine du diagnostic corrosion, du LMDC pour son expertise sur les matériaux du génie civil et d’EDF dans son rôle de Maître d’Ouvrage apportera son retour d’expérience et ses attentes, ainsi que son savoir-faire sur le développement des méthodes.

INFRASTRUCTURES PORTUAIRES ET NAVALES
 

Secteurs concernés : génie portuaire, Construction navale, industrie pétrolière, transport de fluides.
          
A-CORROS
est un partenaire privilégié qui agît en tant qu'assistance à maîtrise d’ouvrage dans le diagnostic des structures, en complément des équipes de scaphandriers professionnels. Les clients publics et privés concernés par notre diagnostic sont l’Etat et les collectivités territoriales, les grands ports maritimes, les ports de plaisance ou les structures privées possédant appontements et activités portuaires, réseau de distribution de fluides ou les chantiers navals.
Les ouvrages concernés par ce type de diagnostic sont les ouvrages d’art, les quais en gabions de palplanches, palpieux, pieux, les tirants d’ancrages des rideaux ou tous les organes métalliques fonctionnels de l’activité portuaire fluvio-maritime : grues ; buses, buses ARMCO, écluses, formes de radoub, bollards, bittes d’amarrage etc.

Dans la construction navale, les œuvres vives et œuvre mortes des navires sont concernés, les éléments fonctionnels de sécurité (chandeliers, mains courantes, ancre, plaques de ragage, guindeaux), la propulsion (hélice, arbres d’hélice) ou la distribution (pompes, canalisations ou organes de liaison).Le diagnostic et les expertises corrosion menés par A-CORROS débutent par une étude précise de la documentation technique de conception des ouvrages.Sur la base de ces documents, A-CORROS programme une intervention de mesures et diagnostic sur site en temps réel avec les équipes de scaphandriers professionnels qui permet une réactivité accrue en cas de découverte de cas spécifiques de corrosion sur les ouvrages.Ces interventions prennent la forme de :•    Prises de vues photographiques exhaustives des pathologies de corrosion rencontrées.•    Assistance et suivi des équipes de scaphandriers pour la direction technique des opérations.•    Mesures des paramètres

physicochimiques des milieux concernés.•    Mesures des potentiels électrochimiques de corrosion, mesure du bon fonctionnement de la protection cathodique éventuellement installée, mesures de continuité ou discontinuité électrique entre matériaux etc.•    Prélèvements éventuels de produits de corrosion pour analyses ultérieures si suspicion de corrosion d’origine biologique.                   A l’issue du diagnostic sur site, et grâce à notre réseau de partenaires comme le LERM, CORRODYS, ou ACCOAST, des analyses en laboratoire sont effectuées afin de confirmer nos hypothèses sur la corrosion influencée par les micro-organismes.L’ensemble des résultats acquis est synthétisé dans un rapport qui permet à la fois de formuler les mécanismes de dégradation, proposer des préconisations de protection active ou passive pour la réparation, le renforcement, le remplacement ou la protection des ouvrages dégradés.La faisabilité de la mise en place d’une protection cathodique est ensuite étudiée et dans l’affirmative, un dimensionnement du système de protection cathodique est proposé

grâce aux compétences en protection cathodique de Sébastien BERGEROT (niveau 2 Terre et mer auprès du Centre Français de la Protection Cathodique, niveau 1 béton armé).Pour les œuvres mortes des navires ou les structures en environnement aérien (=hors d’eau), des préconisations d’application de revêtements sont formulées au cas par cas, en regard des normes.A noter que depuis 2015, A-CORROS met à disposition des scaphandriers le TRITON©, un appareil immergeable de mesures des potentiels électrochimiques des infrastructures immergées pour le contrôle de l’état de corrosion ou de la protection cathodique.

Recherche et innovations :

 

A-CORROS s’est donné depuis plus de 4 ans un objectif d’innovation. Ainsi, en 2015, 2 thématiques qui sont corrélables avec DIAMOND sont en cours de réalisation :

  • A-CORROS a d’une part créé un accélérateur de déchloruration des matériaux métalliques (grâce à un financement BPI) et cofinance une thèse – soutenue en septembre 2015 - en collaboration avec le Laboratoire d’Archéométrie et de Prévision de l’Altération du CEA de Saclay (UMR 3685 NIMBE du CNRS) sur la thématique de la déchloruration des objets archéologiques par les fluides subcritiques.

  •  D’autre part, dans le cadre d’une activité de diagnostic in situ non destructif, A-CORROS a créé une sonde immergeable de mesure des potentiels électrochimiques in situ, calquée sur les sondes existantes mais simplifiée, pour accompagner les scaphandriers dans les mesures de structures métalliques en immersion permanente.

 

Stratégie :

 

A-CORROS pratique à la fois des interventions sur site et des interventions en laboratoire afin de mener à bien l’expertise corrosion des structures métalliques dans les environnements atmosphériques, enterrés, maritimes et immergés. Le développement stratégique d’A-CORROS passe par l’utilisation d’outils performants et innovants répondant aux questions essentielles du diagnostic et de la pérennisation de la durée de vie des ouvrages.

Rôle dans le projet

Le rôle d’A-CORROS dans ce projet est un rôle d’utilisateur et de développeur des appareils de mesure in-situ. Au travers des compétences et expériences mises à disposition du projet, le rôle des 2 personnes d’A-CORROS impliquées sera :

  • de faire remonter à l’équipe projet les problématiques du terrain en matière de diagnostic corrosion : état de l’existant, difficultés rencontrées,

  • d’imaginer et de tester l’applicabilité de la sonde dédiée à la mesure des vitesses de corrosion des armatures dans le béton aux structures métalliques enfouies, dans des environnements plus ou moins gorgés d’eau.