4 Partenaires

Pour relever ces défis technologiques le consortium s’appuiera sur l’expérience et les complémentarités du LERM (béton armé) et d’A-corros (ouvrages métalliques) dans le domaine du diagnostic corrosion, du LMDC pour son expertise sur les matériaux du génie civil et d’EDF dans son rôle de Maître d’Ouvrage apportera son retour d’expérience et ses attentes, ainsi que son savoir-faire sur le développement des méthodes.

Présentation :

 

Le Laboratoire Matériaux et Durabilité des Constructions (LMDC) est un laboratoire universitaire de recherche créé en 1997 dans le domaine de la science des matériaux du génie civil, situé sur le campus universitaire de Rangueil à Toulouse. Le LMDC propose des solutions scientifiques permettant un développement durable et une gestion éco-responsable du patrimoine immobilier, infrastructures de génie civil et habitat. Dans ce but il développe des matériaux innovants pour le Génie Civil, il améliore la compréhension des phénomènes physicochimiques pouvant nuire à la durabilité des matériaux de construction, il met au point des méthodologies et des techniques pour la requalification, le diagnostic, et la maintenance des ouvrages existants. Au sein de son équipe CND il développe de nouvelles méthodologies pour évaluer de façon non destructive des grandeurs d’intérêt en lien avec la prédiction de la durée de vie résiduelle des ouvrages ainsi que pour produire des images de la géométrie interne des structures.

Expertise :

 

Au sein de l’équipe CND du LMDC il est développé de nouvelles méthodologies pour évaluer de façon non destructive des grandeurs d’intérêt en lien avec la prédiction de la durée de vie résiduelle des ouvrages ainsi que pour produire des images de la géométrie interne des structures. En lien direct avec le projet une méthodologie innovante pour la mesure de la résistance de polarisation des armatures du béton armé a été développée. Cette méthodologie associe une sonde et une procédure d’exploitation des mesures obtenues en se basant sur des expérimentations numériques. Cette sonde a été développée en partenariat avec EDF R&D.

Stratégie :

 

Le LMDC est un laboratoire de recherche universitaire qui entretient des liens étroits avec le tissu industriel local et national. Les développements amont font régulièrement l’objet d’applications industrielles soit par le biais d’expertises réalisées par la cellule « transfert de Technologie » du laboratoire soit par un transfert direct des développements réalisés au cours des travaux de recherche vers l’industrie. Ce projet est l’opportunité pour le LMDC de valoriser le travail réalisé précédemment pour le développement de la sonde de corrosion grâce au partenariat qui nous associe à un donneur d’ordre et à un utilisateur final. Nous allons pouvoir fiabiliser son fonctionnement dans différentes configurations de sites réels et valider l’ensemble  de la méthodologie de diagnostic de la corrosion des armatures.

Rôle dans le projet

Le LMDC interviendra pour le développement de la méthodologie de mesure de la résistance de polarisation.
Il aura à développer des activités de :

  • Compréhension des phénomènes intervenant dans la mesure de résistance de polarisation

  • Modélisation numérique de la sonde développée avec une prise en compte directe des paramètres influents identifiés préalablement

  • Développement d’essais en laboratoire prenant en compte des conditions aux limites réalistes et réalisation de mesures avec la sonde développée

  • Développement d’abaques de dépouillement des résultats de mesure fourni par la sonde.